Syndrome d’une communauté qui divise, le mouvement de l’expressionnisme, en opposition à celui de l’impressionnisme s’est rapidement imposé comme la critique d’une société encore traumatisée par la Première Guerre mondiale. Riche de ses peintres célèbres et talentueux, l’expressionnisme s’est nourri de l’histoire personnelle de chacun d’eux pour permettre la réalisation d’œuvres particulièrement saisissantes. L’expressionniste est un courant aux caractéristiques singulières et au message puissant. Il permet de déformer la réalité comme bon nous semble pour en donner une vision plus dramatique et tragique. Il laisse entrevoir une société sombre qui effraie.

L’expressionnisme

Né en Allemagne, l’expressionnisme prend forme au sein du quatuor d’étudiants du groupe Die Brücke, qui voit en ce courant une manière d’exprimer un mal être et une contestation commune à de nombreux artistes de l’époque. Art intime et très personnel, il permet de refléter les sentiments intérieurs de l’artiste au travers d’œuvres à la portée psychologique forte. Parmi les tableaux les plus célèbres de l’expressionnisme, il y a Le Cri de Edvard Munch, peint en 1893. Connu mondialement, ce tableau trouble le spectateur dans sa réflexion. On y voit un homme aux courbes déformées, sur un pont, les mains posées sur ses oreilles comme pour se protéger de l’énorme cri qu’il est en train de pousser. Cependant, il est également possible que le cri ne soit pas le sien mais qu’il provienne d’ailleurs et qu’il a surpris le personnage. L’interprétation est laissée à celui qui le regarde. Le visage de l’homme est effrayant, il ne possède pas de cheveux et ses traits sont semblables à ceux d’un monstre. A l’arrière, un paysage de coucher de soleil sublime vient contraster avec cette angoisse palpable. Il est beau et puissant, et on peut facilement se laisser emporter en le regardant. Il nous emmène vers le rêve et l’évasion. Ces détails, sont l’expression d’un malaise profond qui est partagé avec le spectateur. Ce cri, est le cri de chacun face à la société de l’après-guerre qui est déformée et abîmée, à l’image du visage du personnage. C’est le cri de l’incertitude d’une vie qui a basculé dans la souffrance, et qui peine à se reconstruire. Symbole d’une époque précaire et floue, Le Cri de Munch peut être ressenti individuellement par les observateurs et collectivement par les contestataires qui constituent le courant de l’expressionnisme.

Critique de la société

Exemple flagrant et frappant de la critique de la société, le tableau d’Edvard Munch se doit d’être regardé avec attention et pessimisme. Un pessimisme qui ressort dans de nombreuses œuvres expressionnistes comme celles de Bernard Buffet qui manie la tristesse d’une main de maître. Véritable génie incompris de son époque, autant apprécié que discuté, Bernard Buffet est la figure française de l’expressionnisme grâce notamment à sa série de portraits sur les clowns tristes. Expression d’un refus de la société qui l’entoure et des codes qui l’accompagnent, ces œuvres traduisent un mal-être, une anxiété et une détresse à la fois personnelle et commune. Artiste complexe, Bernard Buffet a marqué l’expressionnisme par son style singulier et reconnaissable et l’angoisse perpétuelle qui émane de ses tableaux. Il figure aujourd’hui parmi les 10 meilleurs peintres de l’après-guerre, époque qu’il a su saisir dans son ensemble et dans sa complexité, en témoignant de manière subjective de la difficulté qu’il y avait à vivre tout simplement.

L’importance de l’expressionnisme dans l’art est capitale. Ce courant se met au service de la société et au même titre que la littérature, invite l’homme à se questionner sur sa condition, sa place, et la solitude qui prend parfois le dessus. Les artistes expressionnistes ont longtemps été perçus comme des marginaux, hostiles à tout ce qui les entourent, et désireux d’alerter, au moyen d’un style qui déforme la réalité pour la rendre angoissante. L’expressionnisme est un courant d’une puissance incomparable et insaisissable qui ne laisse personne indemne, ni le spectateur ni les artistes eux-mêmes. Il est difficile de rester de marbre devant une œuvre expressionniste. Elle réveille des émotions enfouies au plus profond de nous et dérange par son coté angoissant que l’on retrouve dans les couleurs, les traits et les visages remplis de détresse. L’expressionnisme est une pensée, qui a marqué son époque et laissé des centaines d’œuvres mythiques derrière elle qui continuent encore aujourd’hui de submerger le spectateur par ses propres sentiments.