Influences chez Bernard Buffet

 

Quelles sont les influences de Bernard Buffet ? On peut d’abord, avant de parler d’influences, aborder le sujet des peintres qu’admirait Bernard Buffet : Rembrandt, de Courbet, Delacroix et surtout Vincent Vang Gogh qui est aussi à l’origine du mouvement expressionniste. Mais Buffet est un artiste vraiment à part, il incarne lui-même un mouvement artistique. Bien sûr que Bernard Buffet a eu des influences et si l’on doit en retenir une, disons que Vincent Van Gogh était son maître absolu.

 

Périodes de Bernard Buffet

 

Bernard Buffet a eu évidemment plusieurs périodes, même si on l’assimile d’ailleurs souvent à un seul style, à une seule période, alors que lorsqu’on rentre dans la globalité de l’oeuvre de Bernard Buffet on s’aperçoit que les toiles des années 50 n’ont rien à voir avec celles des années 60, 70, 80 ou 90 : la diversité est absolue jusqu’à la fin de sa création, jusqu’à sa mort. Une diversité de sujets notamment. Chaque année au mois de février Bernard Buffet consacrait une exposition avec un thème différent : Venise, les voitures, le Japon… Et à chaque fois il arrivait à surprendre les collectionneurs et les amateurs d’art. Je crois que l’on peut dire que Bernard Buffet a tout peint tant la diversité de sujets est incroyable. On passe des personnes décharnés dans les années 50, à des insectes, puis plus tard des clowns, des bouquets, des paysages de Paris, de New-York, des sumos au Japon, la tauromachie, les portraits d’Annabel, de simples objets du quotidien. La diversité s’opère également au niveau des tons employés par Bernard Buffet : au début des tons ocres, blancs, noirs puis des séries avec des rouges étincelants, des orangés. Des tonalités de couleurs qui peuvent surprendre si l’on connaît mal l’oeuvre de Buffet car on pense instinctivement à des choses plutôt sombres alors que certains tableaux sont éclatants de couleurs. Chez Bernard Buffet, dans chaque décennie il y a une manière différente de traiter les choses. Bernard Buffet ne vivait que pour peindre, c’était sa raison d’être. Il se rendait à son atelier tous les jours sans exception, il travaillait par thème mais pas seulement…ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’il était littéralement habité par un besoin de peindre. Et lorsque ce besoin était là, et bien il fallait bien peindre quelque chose ! Un fer à repasser, une tasse, un vase, un paysage… Alors bien sûr il avait quelques redondances comme les paysages, les clowns, les bouquets, les natures mortes…

 

L’Art figuratif chez Bernard Buffet

 

Après la guerre, on est en pleine expansion de l’art abstrait mais Bernard Buffet, lui, fait le choix de l’art figuratif. Et il restera d’ailleurs un peintre figuratif toute sa vie alors que certains artistes de l’époque se sont risqués à certaines abstractions. Ses premiers tableaux sont d’un grand classicisme, après beaucoup plus emprunt d’expressionnisme dans les années 50, puis de nouveau plus classiques dans les années 70 avec des paysages extrêmement justes, tout est au cordeau : au niveau de la couleur, des perspectives, de la mise en place…